Si vous ne n'arrivez pas à lire cette newsletter, vous pouvez la consulter ici

logo

Nomination de Daniel reuss

L’Ensemble Vocal Lausanne a nommé Daniel Reuss* à la direction artistique de l’EVL. Sur la base d’un préavis très positif des choristes et de la Commission musicale, c’est à l’unanimité que le Conseil de direction a procédé à cette nomination.

Présent ponctuellement à Lausanne depuis octobre 2014, Daniel Reuss a dirigé l’EVL dans un programme de Motets de Bach à sept reprises à Laval, La Flèche, Fontevraud, Fontenay-le-Comte, Challans et Nantes en début d’année (La Folle Journée, du 23 janvier au 1er février 2015).

La riche expérience et les compétences musicales de Daniel Reuss, ses exigences artistiques, sa diversité de répertoire, ses grandes capacités d’adaptation, son enthousiasme à l’idée de mener plus haut encore l’EVL et la simplicité qu’il exprime dans les rapports humains sont quelques-unes des qualités relevées. Sans oublier, bien sûr, sa renommée, indispensable pour un chœur appelé à se produire hors de nos frontières.

Après une vacance de près de deux ans et un intérim assuré par la Commission musicale EVL, l’Ensemble a ainsi désigné un successeur à Guillaume Tourniaire (2012-2013). Michel Corboz, figure charismatique et emblématique de l’institution et du monde de la direction chorale, qui a fondé l’EVL en 1961, continuera à diriger des concerts avec le chœur. Nicolas Farine, récemment nommé directeur musical adjoint, secondera Daniel Reuss dans le travail musical.

Autre tournant majeur de l’Ensemble Vocal Lausanne, le passage en fondation, dont l’acte constitutif devrait être signé début juin, une fois les comptes 2014 de la fondatrice (l’actuelle association) approuvés.

L’Ensemble Vocal Lausanne se réjouit de ce tournant musical et structurel, majeur et captivant. De nombreux défis s’annoncent, des défis artistiques autant que financiers. Avec la crise financière qui ne cesse de produire des effets négatifs sur les subventions et les soutiens et avec le franc suisse proche de la parité face à l’euro, il est de plus en plus difficile pour les ensembles suisses de défendre leur place en Europe.

LES CONCERTS

L’EVL est actuellement présent à Tokyo (2-3-4 mai) pour une série de concerts sous la direction de Daniel Reuss et de Michel Corboz. Le concert du 3 mai (Bach, Motets, dir. Daniel Reuss) est retransmis en direct sur les ondes de la radio NHK.

Mézières, 10 mai

Rougemont, 23 mai

Versailles, 6 juin

Retrouvez l’actualité de l’EVL sur www.evl.ch

Copyright M. Borggreve

Copyright M. Borggreve

*Biographie de daniel reuss

Daniel Reuss commence par des études de direction chorale auprès de Barend Schuurman, au conservatoire de Rotterdam. En 1990, il succède à Jan Boeke à la tête de l’ensemble Cappella Amsterdam, dont il devient aussi le directeur artistique. Ces dernières années, ce chœur de chambre est devenu l’un des premiers d’Europe.

Parallèlement à cela, entre 2003 et 2006, Daniel Reuss dirige le RIAS Kammerchor de Berlin, avec lequel il enregistre plusieurs CD à succès. Celui comprenant des œuvres de Martin et Messiaen (Harmonia Mundi) rafle à la fois le « Diapason d’or de l’année 2004 » et le « Preis der Deutschen Schallplattenkritik ». Quant aux enregistrements des Noces de Stravinsky, du Vin herbe de Frank Martin et Salomon de Haendel, ils sont eux aussi salués par la critique. Entre 2008 et 2013, Daniel Reuss combine ses activités de directeur artistique et chef de chœur de l’ensemble Cappella Amsterdam avec celles de directeur du Chœur de chambre philarmonique estonien. La collaboration entre Cappella Amsterdam et le chœur de Tallinn donne naissance, entre autres, à l’enregistrement du Golgotha, de Frank Martin, (Harmonia Mundi) nominé pour un Grammy en 2011. En 2014, il débute une collaboration avec l’Ensemble Vocal Lausanne, avant d’en être nommé le directeur artistique en mai 2015.

Daniel Reuss travaille régulièrement avec les plus éminents ensembles et orchestres en Europe, tels l’Akademie für Alte Musik Berlin, musikFabrik, Vocal Consort Berlin, l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam ou l’Orchestra of the Eighteenth Century. Avec le Collegium Vocale Gent et Pieter Wispelwey, il enregistre l’album The Canticle of the Sun, composé par Sofia Gubaidulina. C’est sur l’invitation de Pierre Boulez que Daniel Reuss se rend, durant l’été 2006, à l’académie du Festival de Lucerne, en Suisse, en tant que professeur et chef de chœur.

Parmi les autres enregistrements internationalement reconnus figure Lux Aeterna (2009), intégrant des œuvres de Gyorgi Ligeti et Robert Heppener ainsi qu’un CD des œuvres chorales de Janâcek (2012). Ce disque reçoit les « Diapason d’or », « Choc Classica », « Preis der Deutschen Schallplattenkritik » et « Edison Klassiek » 2013. Le disque comprenant le Stabat Mater et les Sept Répons de Ténèbres de Francis Poulenc paraît en 2014 (Harmonia Mundi, « CHOC de l’année 2014 Classica »), de même que Warum (œuvres chorales de Brahms) par l’ensemble Cappella Amsterdam.

À l’aise dans des répertoires allant de 1200 à nos jours, Daniel Reuss s’inscrit dans le panorama de la musique chorale actuelle en tant que « non-spécialiste convaincu ».

www.danielreuss.com

POUR ENTENDRE DANIEL REUSS ET L’ENSEMBLE VOCAL LAUSANNE

2 mai 2015, Tokyo International Forum, Bach – Motets
3 mai 2015, Tokyo International Forum, Bach – Motets, concert enregistré et diffusé en direct par la radio NHK
4 mai 2015, Tokyo International Forum, Bach – Messe Brève BWV 235 & Haendel – Dixit Dominus
5 septembre 2015, Bienne, La Schubertiade d’Espace 2, Brahms, concert enregistré et diffusé par la RTS Espace 2
8 novembre 2015, Morges, Bach & Brahms
4 mars 2016, Lausanne, Les Concerts de Montbenon, Poulenc, Escher, Hindemith, Brahms
22 juin 2016, Lausanne, Cathédrale, production EVL, Rachmaninov – Les Vêpres
9 juillet 2016, Wiesbaden, Rheingau Musik Festival, Bach & Brahms
13 octobre 2016, Lausanne, coproduction Opéra de Lausanne, Monteverdi, Vespro della Beata Vergine (en discussion)
24 novembre 2016, Lausanne, Cathédrale, production EVL, Haendel – Messiah

Vous recevez cet e-mail car vous êtes inscrit à la newsletter EVL. Pour vous désinscrire, cliquez ici.